L'Habitation Saint-Ybars

$15.91
(1 avis) rédiger un avis
L'Habitation Saint-Ybars

          Médecin et écrivain dont la carrière représente le point culminant de la littérature créole, Alfred Mercier naît le 3 juin 1816, à McDonoghville. Après avoir passé une partie de sa jeunesse en voyage en Europe où il fréquente des milieux romantiques et progressistes, Mercier et sa famille se rendent à la Nouvelle-Orléans. Là, Mercier gagne sa vie grâce à la médecine et s’implique dans la scène littéraire franco-louisianaise. La période après 1873 est particulièrement féconde pour Mercier homme de lettres. Il fait paraître plusieurs œuvres : Le Fou de Palerme en 1873, La Fille du prêtre en 1877, son « Étude sur la langue créole en Louisiane » en 1880, et son chef d’œuvre L’Habitation Saint-Ybars en 1881. Ce « récit sociale », premier roman naturaliste de la littérature américaine, prendra, sans doute, sa place parmi les œuvres les plus importantes de la littérature francophone.

Commentaires du vendeur:

          « L'ancien titre de ce livre, Maîtres et Esclaves en Louisiane, explique sa beauté et sa valeur. C'est la meilleure présentation de la campagne louisianaise pendant l'âge d'or que j'ai jamais lue! Grace à son intrigue, ce livre est un récit vraiment captivant. Cependant, son attrait principal, selon moi, est la présentation des langues; surtout celle du créole louisianais. Le créole est en voie de disparition aujourd'hui mais, aux années 1860s, il connaissait une dominance (à côté du français louisianais) comme langage des esclaves, de la tradition orale et des rites de voudou. (Tous les passages en créole sont accompagnés d'une traduction française.) Mercier était un linguiste de premier ordre avant que ce terme se soit appliqué aux philologues. Il était surtout grand défenseur de la francophonie louisianaise.   

          Dans ce chef d'œuvre, Afred Mercier réussit à présenter toutes les particularités de la culture créole. Ce livre est autant une œuvre destinée à amuser qu'un récit détaillé du monde que Mercier voyait disparaître. »

-Lawson Ota, Six Escalins

1 avis Masquer les avis Afficher les avis

  • 5
    Excellente découverte

    Posté par Christophe Le Duc le Jul 24th 2017

    Livre très intéressant, merci pour cette belle découverte. Je conseille à tous ceux intéressés par la francophonie en Louisiane et l'histoire créole de la Nouvelle-
    Orléans.