Quarteronnes: Gina

$15.91
(Pas encore d'avis) rédiger un avis
Quarteronnes: Gina

          Gina la quarteronne réserve plusieurs grandes surprises aux lecteurs d’Octavia et de Violetta. Tout d’abord, les histoires et les personnages se multiplient, se diversifient et s’approfondissent à la volée afin de maximiser le suspense, règle d’or du roman feuilleton. La narratrice, conteuse au sommet de son art, trône en souveraine devant son public, à la fois envoûtante et envoûtée par les histoires qu’elle raconte. La surprise qui nous attend sera toutefois l’introduction d’un autre type non pas de quarteronne mais de Créole blanche. Clara St-Clair, Léontine Percy et Alice Castel ne sont pas les Hermine Saulvé et les Angèle Verdier des premiers volumes, mais de jolies Créoles — reines à leur façon — dont la grâce n’a rien à envier à celle des quarteronnes.

          Avec Gina la quarteronne, Sidonie de La Houssaye inscrit la suite de son roman dans la lignée des œuvres états-uniennes de The Quadroons de Lydia Maria Child à Uncle Tom’s Cabin de Harriet Beecher Stowe, rupture qui se poursuit et se confirme avec la dernière partie de la tétralogie, Dahlia la quarteronne. La présente, Gina la quarteronne est un roman qui transporte le lecteur dans la Nouvelle-Orléans mythique du début du XIXe siècle, encore largement francophone, où les théâtres et les opéras font salle comble, à la mode de Paris. Dans Gina, la dure réalité de l’esclavage est éclipsée par les temps cléments de la saison froide, celle des théâtres.

Christian HOMMEL 
University of Virginia